Cérémonie du leg de la tombe de Mr René MOULERES au Souvenir Français

Cérémonie du leg de la tombe de Mr René MOULERES au Souvenir Français
Discours de Mr le Maire de SARBAZAN

Messieurs les anciens combattants
Messieurs les portes drapeaux
Chers collègues élus
Mesdames et Messieurs, Chers amis
Nous sommes réunis aujourd’hui autour de la tombe de René MOULERES, cet enfant de Sarbazan mort pour la France le 2 mars 1957 à AUMALE en Algérie.
J’en suis très fier et très honoré et je remercie les responsables de l’association « Le souvenir Français » pour cette belle cérémonie et cette reconnaissance à René MOULERES.
Et c’est avec beaucoup d’émotions que je vais vous lire une lettre de René envoyée à un copain de Sarbazan le 22 septembre 1956.
§§§§

5 mois plus tard, le 2 mars 1957, lors d’une opération avec son régiment, le peloton de René tombait dans une embuscade qui couta la vie à beaucoup de soldat. Et parmi ses soldats, il y avait René.
René fait partie de la liste des 25 000 soldats Français morts au cours de cette « tragédie algérienne » un de ces Français que nous avons jeté dans la bataille.
A ces Français, nous leur devons tout.
Comment, dès lors, ne pas garder, à tout instant, en mémoire ces hommes et ces femmes, qui, comme René MOULERES ont versé leur sang pour la France
Voici pourquoi c’est un honneur pour moi d’être aujourd’hui avec vous.
Pour nous aujourd’hui, par respect pour nos soldats morts, La liberté, la fraternité, la démocratie, les droits de l’homme sont des causes essentielles qui exigent de notre part une vigilance et un engagement constants pour faire respecter, partout où nous le pouvons, les droits de l’homme, pour lutter contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme pour nous montrer dignes d’être citoyens d’une patrie qui a inventé les droits de l’homme pour elle et pour le monde.
Tout simplement, pour en finir avec la GUERRE.
Je voudrais vous exprimer à vous tous, aujourd’hui réunis autour de cette tombe toute ma reconnaissance et tout mon respect que Sarbazan a et aura toujours pour René MOULERES, cet enfant, ce fils, ce frère, ce copain, cet ami qu’il était et que la guerre a tué.
À sa famille, je voudrais dire que Sarbazan n’oublie pas René et toutes mes pensées vont vers son frère et ses neveux mais aussi vers son papa et sa maman, qui ont soufferts toutes leurs vies de la perte de leur enfant. Mort pour la France.
La commune a fêté le centenaire de la fin de la grande guerre. Le conseil municipal, l'école, les anciens combattants et les habitants de notre village ont participé à la réussite de cette commémoration
Après une longue période de refonte, le site web de la commune est à nouveau disponible.
Une nouvelle plate-forme technique, un petit lifting, une réorganisation des informations pour être plus accessible, efficace.
Avant de prendre leurs quartiers dans le futur Pôle Santé de la commune, les infirmières diplomées d'Etat Manon Cuzacq et Elodie Fayet s'installent dans l'ancienne catéchèse à côté de la mairie et face à l'école.